WILLIAM SHAKESPEARE: Poète français ?

L’English Speaking Union de Paris célèbre le 400ème anniversaire de la mort du poète au cours d’une conférence en anglais à la

Mairie du 7ème arrondissement

 

Le 25 mai 2016 à 19h

 

Christopher Mulvey

Professeur émérite de l’Université de Winchester en Grande Bretagne

Cofondateur du projet de l’histoire de l’anglais

 

Le conférencier insistera sur les origines françaises dans la langue de Shakespeare et plus particulièrement dans deux pièces « Romeo et Juliette » et « Henri V »


     - « Romeo et Juliette » la plus romantiques de ses tragédies, préférée des jeunes pour cette union de l’amour et de la mort. Les vers s’y envolent aussi librement que des baisers. La poésie est chargée d’expression et de refoulement sexuel. La langue y a la puissance des poèmes érotiques de Shakespeare et la profondeur de ses sonnets courtois.

     - « Henri V » est une pièce qui glorifie son héros, le Roi guerrier et amoureux.

Henri V a non seulement vaincu les français mais a aussi  conquis la main de   Catherine la fille du roi de France. Il est puissant et noble au combat, c’est un homme enjoué et galant avec les femmes. Il gagne Catherine comme il gagne la France.

 

Qu’est donc la langue de Shakespeare ?

Tout d’abord l’expression personnelle de Shakespeare, sa poésie, sa prose, sa rhétorique somptueuse, son vocabulaire incisif, un mélange d’anglais et de français

Shakespeare utilise de nombreux mots français dans ses pièces surtout dans « Henri V ». Le français fait partie de son vocabulaire, la grammaire, la syntaxe viennent du français.

Il faut rappeler que l’influence du français remonte à 1066 avec l’arrivée des rois normands, Guillaume le Conquérant parlait français.

L’anglais fut fortement remodelé au cours des siècles au point de fusionner français, allemand, italien.

Sans aller jusqu’à dire que Shakespeare est un poète français, sa poésie serait bien différente sans l’influence du français.